Comment être certain que votre VPN est sécurisé ?

Comment être sur que votre VPN est bien sécurisé et que quelqu'un n'exploite pas vos données ? Sachez reconnaître les dangers !
  • Supprimer les virus
Sécuriser son VPN
S’assurer que son VPN est bien sécurisé

Si les entreprises fournissant des services de VPN sont de plus en plus nombreuses, tous les logiciels ne se valent pas en termes de confidentialité et de revente de données, notamment pour les VPN gratuits les plus anonymes.

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui souhaitent surfer sur le net de façon anonyme, en cryptant leurs données avec ce type de logiciel mais comment être certain qu’ils sont bel et bien sécurisés ?

Quels sont les dangers d’un VPN non sécurisé ?

Se protéger avec un VPN ne suffit pas, encore faut-il que celui-ci soit sécurisé.

En effet, un VPN non sécurisé ou mal paramétré expose son utilisateur à des fuites d’IP et à des pertes d’informations personnelles. Des cybercriminels, même débutants dans certains cas, n’auront alors aucun mal à intercepter ces données pour les exploiter.

De même, les VPN non sécurisés sont généralement plus lents du fait de la possibilité de vol de bande passante. Ils sont aussi plus facilement exposés aux menaces des ransomwares, logiciels malveillants qui exigent le paiement d’une rançon contre la restitution de données confidentielles.

Les fuites d’IP

Les fuites d’IP comptent parmi les principaux dangers auxquels s’exposent les internautes connectés à un VPN non sécurisé. Concrètement, elles se manifestent lorsque ne VPN n’utilise plus l’une de ses adresses IP pour masquer celle de son client. L’adresse IP personnelle de l’internaute se retrouve ainsi visible en ligne.

Autrement dit, le VPN n’a plus aucune utilité. Interceptée par un tiers, l’adresse IP lui exposera toutes les activités en ligne de son propriétaire.

Alors comment se protéger ? La meilleure solution consiste à investir dans un VPN payant parmi les plus fiables du marché. La fonction Kill Switch permet de bloquer le trafic en ligne si la connexion VPN connaît une faille. L’adresse IP reste alors privée.

Sachez qu’il existe des outils en ligne pour tester soi-même la qualité de son VPN. On parle de tests d’étanchéité IP et un outil comme Browser Leaks permet de s’assurer que votre VPN ne présente pas de fuite d’IP. Notez l’adresse IP qui s’y affiche lorsque vous n’êtes pas connecté à votre VPN. Puis connectez-vous et refaites le test. S’il s’agit toujours de la même adresse IP, vous êtes victime d’une fuite.

Les fuites DNS

Une fuite DNS survient en cas de requête DNS filtrant à l’extérieur du tunnel chiffré fourni par le VPN.

Une telle fuite divulgue votre historique de navigation (sites web et applications) à votre fournisseur d’accès mais aussi à n’importe quel tiers susceptible de l’intercepter.

Ici aussi, investissez dans un VPN fiable pour vous en prémunir et les leaders du marché tels que Nord VPN figurent parmi les logiciels les plus sécurisés actuellement par exemple, en ne conservant pas de journal de navigation (logs) et qui force le trafic à emprunter ses propres serveurs.

Ici aussi, Browser Leaks peut vous aider. Ouvrez le site sans vous connecter à votre VPN et notez toutes les adresses IP qui s’affichent. Ce sont les adresses IP de vos propres serveurs DNS. Renouvelez le test en vous connectant au VPN. Si les résultats ne sont pas différents (à 100 %), c’est la preuve d’une fuite DNS.

Les fuites WebRTC

Contrairement aux autres types de fuites, les fuites WebRTC sont dues à des failles de votre navigateur et non de votre VPN. Comme dans le cas d’une fuite d’adresse IP, votre adresse IP personnelle et par la même occasion vos données confidentielles sont exposées en ligne.

Pour vous protéger, commencez par activer l’option de blocage WebRTC si celle-ci est proposée par votre VPN. On la trouve généralement dans les extensions de navigateur VPN.

Attention, certains navigateurs n’autorisent pas de désactiver l’option WebRTC, comme Google Chrome notamment. C’est pourquoi nous conseillons plutôt l’utilisation de Firefox.

Concernant les possibles tests d’étanchéité WebRTC, notez l’adresse IP qui s’affiche en étant déconnecté de votre VPN et comparez au résultat obtenu une fois connecté – qui devra être différent.

Les fuites IPV6

IPV6 désigne un format spécifique d’adresse IP. On parle de fuite IPV6 lorsqu’un VPN laisse s’échapper une adresse IP personnelle en raison de la non prise en charge de ce format spécifique.

En effet, nombreux sont les VPN à n’utiliser que le trafic IPV4, une version antérieure, se retrouvant incapables de protéger le trafic IPV6. Les fuites IPV6 ont la particularité de causer aussi bien des fuites IP que des fuites DNS. Autrement dit, votre fournisseur d’accès aura connaissance de vos données personnelles ainsi que de votre historique. Pour plus de sécurité, choisissez donc un VPN qui gère le format IPV6.

Vous pouvez aussi activer la protection contre les fuites IPV6 dans les paramètres pour bloquer ce trafic ou encore désactiver le format directement au niveau du routeur ou du système d’exploitation.

Article publié le

Dernière modification le

1 réponse sur “Comment être certain que votre VPN est sécurisé ?”

Pascal

Article très informatif! J’utilise NordVPN depuis un moment et je n’ai jamais eu à m’en plaindre. Je recommande vivement. Il y a des promos la plupart du temps donc c’est peut-etre un peu cher mais c’est rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.